Le piège


La campagne bat son plein et les boules puantes se renvoient d'un camp à l'autre comme des patates chaudes. L'air devient irrespirable. Comment être favorable au mariage homosexuel, avoir 4 enfants d'un premier lit, sans jamais avoir été marié et ne même pas envisager de se marier avec sa nouvelle compagne ! Une société à la recherche du plaisir, une population décadante. Les politiques raccolent, les élites se délitent. Le libertinage devient une nouvelle discipline obligée pour tous ceux qui ont un peu de pouvoir.

Au chateau, les offices se succèdent et la chapelle désafectée depuis les années 70 a repris du service. En réaction, le roi et la reine cherchent la rédemption, l'expiation d'un passé dépravé. Le rituel de l'autel les rassurent chassant les tentations de l'autre coté du mur de l'enceinte. En réaction, les services secrets ont mission d'écouter les opposants, de servir la morale neuve du roi.Et certains Gaulois sont devenus dans le monde de vraies sommités dans leur spécialité. Il faut donc les protéger.

Dans mon bureau flambant neuf s'empile les scripts des conversations téléphoniques de mes "clients" parfois même des transcripts traduits de l'Anglais en Français, mon niveau en Anglais ne me permettant pas de sentir les subtilités de cette langue, je fais appel au service étranger. Mes conversations téléphoniques, je le sais aussi sont écoutées et réécrites.
Depuis que nous avons fusionné RG et DST, nos contacts à la DGSE sont de plus en plus surveillés. Nos services s'américanisent. Nos deux services sont encore plus cloisonnés, les missions bien plus déterminées, nos procédures plus complexes, des obligations de reporting toujours plus nombreuses et chronophages. Il est bien loin le temps de la traque et des poursuites infernales les cheveux au vent et les planques improbables pour suivre quelqu'un sans être repérer. Certains de mes collègues s'en plaignent, l'action leur manque.

Aujourd'hui les technologies permettent de suivre un individu de mon fauteuil, le protéger, l'écouter sur tous les terminaux qu'il possède. La protection de ces personnalités s'opère à des milliers de kilomètres contre des menaces réelles faites à la France. Mon "gros poisson" du moment vit aux Etats Unis, grand voyageur, il est abonné à 8 lignes téléphoniques différentes : un vrai casse tête. Pourtant je n'ai jamais rien perdu de ses conversations professionnelles et surtout personnelles ! Sa vie privée me renseigne sur ses contacts professionnels, ses états d'ame, ses relations et ses ambitions.
Je considère tous ces compte-rendus, les analyse, les synthétise par grands thèmes et si nécessaire je crée des alertes pour mon patron qui transmettra au directeur. La protection de ces pointures Françaises rayonnantes réside dans l'estimation que je pourrai faire des menaces de leurs contacts et même comportements jugés contraires à une certaines Idée de mon pays. J'ai le sentiment fréquemment de les protéger contre eux-même et leurs dérives ! Il faut bien remettre un peu de dignité et cette mission me plaît !

On peut avoir du pouvoir et se lacher mais dans le respect de la grandeur de la France et c'est à moi d'en juger, quelle responsablité !

Depuis plusieurs jours je lis des sms plutôt chauds échangés entre mon "client" et plusieurs femmes que je n'arrive pas encore à caractériser. Des rendez-vous pris dans des hotels, des mots salaces à l'issue de leurs ébats, je sens le croustillant. Ces relations se multiplient...

Une "vraie barraque à frites" ce type !

Je décide d'en rendre compte à mon supérieur...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus... Même les pires !

Rechercher dans ce blog

Devenez Membres : soutenez-nous !