La mouche du coche

Comme me le dit toujours mon fidèle caméraman : "Nous faisons le plus beau métier du monde !".
Et je ne pourrai jamais le contredire. Le reportage est un exercice difficile ! Mais le hasard des rencontres nous livre souvent de grands bonheurs partagés.
Dans les années 90, nous avions des projets de nature, de grand air, de retour à l'essentiel.
Une grande chaîne du PAF Français nous avait mandatés pour réaliser un documentaire sur un domaine que nous connaissions peu : la pêche à la mouche.
Pas que nous n'étions pas pêcheurs mais plutôt amateurs de tranquillité, d'étangs et de longues attentes avant qu'un poisson ne vienne se prendre à l'hameçon.


Direction plateau des Millevaches...les plus belles rivières de France. Les contacts pris depuis déjà une bonne semaine, je sentais que nous allions en prendre plein les mirettes. En Limousin se déroule depuis des siècles une tradition. Chaque 1er Mai, un événement des plus courus en Europe et dans le monde : le concours International des Coqs de pêche ! 

On élève ici des coqs pour les plumes ! Ces plumes, après montage sur hameçon, deviennent de véritables leurres pour toutes les truites des rivières du château d'eau de la France.
Rencontre avec un éleveur de coqs : Pierre Grandrien, le dernier vainqueur du concours qui, cette année, voulait bien rééditer son exploit !  "Il y a trois types de plumes utilisées à la conception des mouches...et ici il existe un biotope particulier à l'élevage...une souche Limousine pure !".  Pas de pratiques sélectives, pas d'eugénisme gallinacéen !

Je vous passe ici les bonnes blagues de Pierre autour de l'emblème de notre cher pays. Il imitait si bien le maître de sa basse cour que souvent notre preneur de son se laissait piéger par son chant.
Nous le suivons sur la petite route vers le chef lieu du canton, le champ de foire et les milliers d'autres compétiteurs déjà installés. Le jury commençait à scruter les premiers coqs sous toutes leurs coutures. Des visiteurs du monde entier se pressaient à la recherche du plus beau coq.

Quelle surprise de retrouver au milieu de cette France des langages du monde entier. L'Anglais était celui qui revenait sans cesse à nos oreilles, à tel point qu'on aurait pu croire que nous étions en Ecosse ou en Nouvelle Zélande même.

Le maire du village vint nous accueillir, me suppliant d'interviewer le député du coin.C'était lui l'initiateur de ce concours, réinventeur de cette tradition ancestrale. Par principe, je ne souhaite jamais donner la parole aux politiques privilégiant ceux qui sont acteurs de l'événement sur lequel je suis missionné. J’éconduis donc poliment Monsieur le Maire et nous nous attardons sur les dizaines de cages où les coqs attendaient sagement d'être examinés.
Mais Monsieur le Maire devint insistant : "vous ne comprenez pas, Monsieur le Député voudrait vous rencontrer, vous dire quelques mots...". 

Arrivé devant le jury, Monsieur Chaudfont, le Maire me présente son député. Je lui serre la main. Tout de suite, celui-ci me tutoie. Se présentant, il me dit qu'il est ravi de faire ma connaissance.
Un peu gêné, je cherche à esquiver et tente une approche en direction du président du jury,  entomologiste réputé que j'avais eu en ligne la semaine passée. En vain !
Le député nous suivait, impossible de le contourner. Alors constatant ma défaite,  j'engage la conversation. Il me parle alors de sa circonscription, du musée du village et des fêtes à venir. J'écoute.

Puis à la fin de sa présentation, me dit :" tu salueras bien chaleureusement ton père pour moi..."

Sans relever, je continuais mon reportage. Tous mes amis vous le diront, dans certaines circonstances, je manque de lucidité, d'à propos. Puis quelques mois après, dérushant les séquences, cette dernière phrase revint au milieu des chants de coqs.

Je décidais d'en parler à mon père. Lui demandant : "Connais-tu Monsieur Paul Chavert ?"

Simplement, il me répond : "Oui c'est le Député suppléant du Président".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus... Même les pires !

Rechercher dans ce blog

Devenez Membres : soutenez-nous !