Le Sud

Dans le sud, on a le sang chaud et les gens sont souvent à fleur de peau.
Le soleil, la combinazione et des personnages sulfureux y sont souvent pour quelque chose.

Alors cette histoire se passe dans le sud...le cadre d'évènements extraordinaires qui se sont déroulés il y a plus de 20 ans.


Une femme, des hommes politiques et une adolescente en sont les principaux protagonistes.
Cette femme, élue de région, un soir sur la route du retour à son domicile, rencontre la mort dans sa clio,en entamant un virage.
Dans sa voiture, elle a juste eu le temps d'appeler un ami pour lui dire qu'il avait oublié sa mallette sur la banquette arrière de sa voiture et qu'elle lui rapportera demain matin lors de leur prochain rendez-vous.

Seulement, juste avant cet appel, elle avait vu son contenu : des documents, des plans de ville... apparemment anodins à la première lecture. Pourtant elle avait compris que certains schémas correspondaient à une partie de son territoire. Celui qui les avait dessinés cherchait à lui cacher son projet, c'est sûr ! Et ces documents étaient dans la serviette d'un de ses meilleurs amis !

Sur la route de la corniche, après avoir laissé son message, elle avait pensé qu'elle était trahie.
Quelques longueurs d'asphalte encore chaude d'une longue journée d'été, le temps d’un éclair, elle a vu un motard la doubler, brandir une arme de poing dans sa main droite et tirer sur elle à bout portant.
Atteinte à la tête, sur le coup, elle décède dans ce virage.
Sa voiture se couche sur le flanc sans dévaler la falaise.

Avait-elle découvert que d'autres amis avaient décidé de l'éliminer ? Sans aucun doute ces documents impliquaient d'autres personnes, des proches, des voisins ?
Était-elle morte pour ça ? Au moment même où elle avait compris qu'elle était trompée, utilisée ?
Un homme de main avait été payé pour la supprimer. Cet acte avait été commandité par ceux qui avaient peur de sa "trouvaille" et de ses éventuelles révélations. On l'avait tuée pour son silence. Ad vitam eternam.

Dorénavant son secret sera gardé par ceux qui ont financé son assassinat.
L'enquête ne mènera à rien ou presque...les supposés gros bras qui ont fait le coup seront retrouvés par la suite morts chez eux, dans leurs garages : suicidés !
Rongés certainement par le remord d'un crime commis pour d'autres ou définitivement éliminés afin d'éviter tous liens avec les commanditaires...

Et si le secret de cette femme n'était pas forcément celui d'avoir su que, politiquement, on l'avait trahie mais qu'en fait, un proche s'était livré à des actes violents sur la chair de sa chair ?
Et si ce proche, à l'automne de sa vie, impliqué dans cette trahison politique n'était pas la cause du mal-être de sa propre fille, anorexique et dépressive ? Et si ce secret n'en cachait pas un autre bien plus grave touchant l'intégrité de sa fille ?


Alors c'est sûrement pour sa fille qu'elle eut sa dernière pensée, dans ce virage sur la corniche !
Mais nul ne peut l'affirmer aujourd'hui.
L’outrageant présumé coule, encore à l'heure où j'écris ces lignes, des jours paisibles sur le rivage de la grande bleue. 


Et la jeune fille n’est plus. Quelques années après le meurtre de sa mère on la retrouva sans vie dans la maison de son enfance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus... Même les pires !

Rechercher dans ce blog

Devenez Membres : soutenez-nous !